Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité



“ Small is Beautiful “ :  l’Art en miniature s’expose à Londres.

“ Small is Beautiful “ : l’Art en miniature s’expose à Londres.

Laissez-vous entrainer dans l’univers infiniment petit de chefs-d’œuvre en taille XXS

Francine Joyce
Membres Public

Au cœur de Chelsea, derrière la porte du 79 Old Brompton Road se cache (pour quelques semaines) un autre monde, un univers lilliputien qui brouille les frontières entre le réel et l’imaginaire, un décor surréaliste peuplé de personnages minuscules – parfois sculptés dans le graphite d’une mine de crayon ! Un monde né de l’imagination folle d’une trentaine d'artistes d’Europe et d’ailleurs et qui nous montre au travers de 143 créations exceptionnelles la poésie -et l’absurdité aussi- de notre temps et de notre monde terrestre.

Une visite-voyage comme un rêve incohérent, mais fascinant où il faut se pencher et plisser les yeux pour savourer la minutie, la subtilité et la complexité des détails.

Au cœur de l’infiniment petit, vous découvrirez des répliques de bâtiments réels mais aussi des architectures étonnantes, minutieusement détaillées qui mêlent la fantaisie, l’humour, l’étrange, le macabre : Versailles à l’abandon envahi par le lierre, un match de tennis au cœur d’une pastèque, un surfeur sur une vague de crayons de couleurs, des gonfleurs de citrouilles… des œuvres d’art qui vous font retomber en enfance.

N’avez-vous jamais pensé qu’une simple feuille emportée par le courant d’un ruisseau pouvait, avec un peu d’imagination, prendre l’allure d’une gondole ou d’un bateau Viking ? Qu’une assiette de marshmallows pouvait évoquer un paysage de glace et d’icebergs dans l’Antarctique ? Qu’un bouquet de brocoli pouvait ressembler à un baobab ? N’avez-vous jamais vu une mine d’or dans un paquet de chips ? Un monstre marin dans un lacet de chaussure ?

Pourtant l’art de la miniature n’est pas un jeu d’enfant : c’est un travail de mise en scène avec un plateau, des projecteurs, un scénario, des ombres…

Des saynètes insolites et raffinées, des parodies souvent burlesques vous entrainent vers de nouveaux horizons, pour oublier le temps et vous recentrer sur vous-même.

L’exposition « Small is Beautiful » vous séduira par son charme enchanteur, drôle, gourmand et nostalgique. Elle joue avec les échelles pour remettre en question nos perspectives sur le monde moderne. Elle nous donne une âme de géant, une sensation de contrôle sur la vie, comme des enfants qui animent des figurines dans un décor bâti en mini briquettes de couleurs. Nous apprenons à prêter une attention minutieuse à ce qui nous entoure. On se prend au jeu et on scrute les détails : tags sur les murs, stickers sur les poubelles, fleurs, cannettes rouillées… Le visiteur rentre dans la peau d’un Gulliver dans une galaxie de fourmis ; il est entrainé à s’interroger sur des sujets d’actualité : le réchauffement de la planète, la place de l’écologie dans la vie urbaine, les excès de notre société de consommation, notre rapport à la nature, la mélancolie des cités…

Chacune de ces réalisations a requis des heures de travail, de concentration et des prouesses techniques époustouflantes de précision ; chacune a été sculptée à l’aide d’une loupe ou d’un microscope, avec des scalpels de modélisme ou des bistouris chirurgicaux. Certaines incluent des matériaux incongrus : des bonbons, un éplucheur de légumes, un billet de 5 euros, une demie balle de tennis, une capsule de bouteille de bière…

Véritable phénomène sur les réseaux sociaux et sur Instagram, la miniature est une forme d’art rarement exposée. Alors, ouvrez l’œil ! Venez découvrir ces artistes de l’impossible !

Infos pratiques :

L’exposition est ouverte :
du mardi au vendredi de 10h à 20h ;
le week-end de 10h à 21h.
au : 79 – 85 Old Brompton Road
Métro : South Kensington
Durée de la visite = 80 – 90 minutes

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité