Quantcast

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, soutenez-nous





Publicité



Le syndrome des ovaires polykystiques, mal connu, mal nommé

Le syndrome des ovaires polykystiques est un trouble hormonal qui touche de nombreuses femmes et affecte notamment leur fertilité. Mais il reste mal compris, au point que son propre nom donne une fausse idée de sa nature.

AFP


"Le syndrome des ovaires polykystiques est considéré comme le trouble endocrinien le plus répandu dans le monde chez les femmes en âge de procréer", résumait en 2015 la principale fédération des endocrinologues américains. Il est difficile de déterminer la fréquence exacte de ce trouble mais les estimations tournent autour d'un dixième des femmes en âge d'avoir un enfant. A cause d'une production trop élevée d'hormones mâles - les androgènes - les ovaires subissent une accumulation de follicules qui perturbent l'ovulation. Il ne s'agit donc pas de kystes, contrairement à ce que laisse penser le nom du syndrome.

Cet article est réservé aux abonnements prémium

S’abonner
Vous avez déjà un compte? Se connecter

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, soutenez-nous





Publicité