Quantcast

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, soutenez-nous





Publicité



L’humoriste Paul Taylor en spectacle à Londres

L’humoriste anglais Paul Taylor revient à Londres pour son nouveau spectacle"So British (Ou Presque)". Habitué de la scène londonienne et connu pour son humour sur les habitudes culturelles françaises, retrouvez-le les 27 et 28 janvier 2022 sur la scène du O2 Shepherd’s Bush Empire à Londres !

Marie-Charlotte Perrin

C’est avec toujours autant d’énergie et de dérision que l’humoriste Paul Taylor revient sur la scène londonienne avec son nouveau spectacle bilingue « So British (Ou Presque) ».  Après le succès de « #Franglais », l’artiste continue de se jouer avec malice des habitudes culturelles françaises et anglaises. Nouveauté de ce spectacle : Paul Taylor y aborde son rôle de jeune parent et sa vie de banlieusard. Français à Londres est parti à sa rencontre. Rendez-vous les 27 et 28 janvier 2022 sur la scène du O2 Shepherd’s Bush Empire à Londres. Rire et bon temps garantis.

Des vidéos à la scène : le parcours de Paul Taylor

La carrière d'humoriste de Paul Taylor commence avec une vidéo YouTube. Tournée dans un bar, l’humoriste s'y amuse de la manière dont les Français se disent bonjour avec la bise. La vidéo « LA BISE » atteint le million de vues. Contacté par la chaîne française Canal Plus, il anime alors la série télévisée « What the Fuck France ». Ce succès le propulse sur le devant de la scène avec un premier spectacle : « #Franglais ». En parallèle, Paul collabore avec Une Petite Mousse, entreprise de distribution dans la bière. Il crée trois bières avec l’entreprise. La Franglaise pour son premier spectacle, la Hoppy Hour Life pour la création de sa chaîne Youtube et la petite dernière, Ori'Gin. Au goût de gin tonic, elle peut être commandée sur internet et livrée uniquement en France. L’humoriste n’a pas oublié son public londonien : « j’en apporterai peut-être pour mon spectacle », soutient-il. Souvent avec une bière à la main sur scène, l’humoriste aime aussi se jouer des clichés anglais.

Si Paul Taylor a conquis son public par le format vidéo, c’est vers le stand up qu’il se dirige. Seul sur scène et devant son public, l’humoriste n’adapte pas son spectacle en fonction des villes où il se produit. En revanche, « ce qui va changer ce sont les dix premières minutes du spectacle lorsque je parle au public. À Londres, je vais plutôt parler aux étrangers en anglais pour savoir pourquoi ils sont venus voir mon spectacle. Je vais demander aux Français pourquoi est-ce qu’ils habitent à Londres, par exemple. En France, c’est différent, car je demande pourquoi est-ce que les gens se sont déplacés dans la ville. De là, des blagues éclosent ».

Le stand-up made in franglais

L’humoriste s’inspire de sa vie et de ses expériences en France pour son spectacle. Le stand-up qu’il pratique se rapproche de celui exercé par les humoristes anglais. Pour Paul Taylor, « les humoristes qui me font le plus rire ce sont les Britanniques. Ils ne parlent quasiment que de leur vie personnelle dans les spectacles. Tout le monde peut s’identifier à ce type d’histoires ».

L’originalité de Paul réside dans sa capacité à mélanger deux cultures, deux langues et les faire se rencontrer dans des situations amusantes. À la question d’un spectacle en anglais ou en français Paul Taylor n’a d’ailleurs pas de réponse : « La dernière fois que j’ai joué au Leicester Square Théâtre, je me suis rendu compte au bout de quelques minutes que le public riait plus lorsque je parlais en anglais. Le spectacle sera sûrement en français mais il y aura des Anglais dans la salle, qui auront vu l’affiche So British et qui viendront voir le spectacle ». L’humoriste alterne et s’adapte au public dans la salle.

Si c’est sur la scène que Paul Taylor se concentre, il ne laisse pas de côté le reste de l’organisation du spectacle. « Pour le spectacle de janvier, je vais être dans le détail. J’aime m’assurer que tout est fonctionnel notamment les caméras. Je suis un peu maniaque à ce niveau. J’aime bien avoir une vision de tout ce qu’il se passe. Donc, je n’aurais pas trop le temps d’être avec mes amis ou ma famille pendant le spectacle ».

Des spectacles à succès à Londres

De nationalités anglaise et irlandaise, Paul Taylor connaît bien la capitale britannique. Il y a même vécu pendant plusieurs années, avant de s’installer à Paris où il réside maintenant depuis douze ans. Se produire à Londres est un vrai plaisir pour l’artiste qui a joué son premier spectacle #Franglais sur la scène du Comedy Store en février 2018. Pour l’humoriste : « c’est grâce à une communauté que j’ai en France et qui me suivait en Angleterre que les 400 places du Comedy Store ont été réservées rapidement. C’est une salle mythique et c’est incroyable de jouer sur la même scène que David Bowie ou des Rolling Stones ».

Ce succès outre-manche ne s’est pas arrêté là puisque Paul Taylor a aussi joué sur la scène du Leicester Square Theatre en avril dernier. Deux représentations et deux salles complètes le même soir. Cette évolution ascendante conduit l’artiste à aujourd’hui se produire dans la salle du Shepherd's Bush Empire. « Leicester Square, c’était 400 places. J’avais deux spectacles dans la même soirée donc cela représentait un total de 800 spectateurs. En janvier, le Shepherd’s Bush Empire, c’est 2000 places. C’est un vrai challenge et on prévoit aussi de filmer le spectacle ».

Paul Taylor pourra sans conteste compter sur le public de Français expatriés à Londres, fervents amateurs d’humour franglais. D’ailleurs, selon l’humoriste « pour les Français qui sont dans la salle à Londres, il est certain qu’ils s’identifient davantage à ce que j’ai à dire que des Français dans des villes en France ».

© Chiara Harter

« Le travail d’un humoriste, c’est de faire rire »

À la question d’une humeur politique, Paul Taylor préfère la version anglaise. Pour lui, l’humoriste n’a pas vocation à faire passer des messages, surtout lorsqu’il n’en a pas l’expérience. « Si tu fais passer un message par l’humour, tant mieux. Pour pouvoir le faire, il faut, selon moi, être plus âgé que 35 ans. Il faut avoir vécu des choses et avoir du recul. C’est difficile quand tu as 22 ans par exemple. Les personnes les plus âgées dans la salle ne veulent pas forcément entendre en spectacle un jeune leur faire des leçons ».

Si pour l’artiste il est possible de rire de tout « cela dépend de la manière dont les sujets sont traités ». Par exemple, Paul Taylor veille à aborder des sujets qu’il maîtrise. « Lorsqu’on me demande si je parle de politique, je dis non, car étant donné que j’ai vécu dans de nombreux pays différents je n’ai pas eu le temps de comprendre une politique dans le détail. Donc, je n’aime pas faire des blagues sur des sujets que je ne connais pas. Surtout maintenant avec les réseaux sociaux. Si tu es à Montreux (festival de comédie, NDLR) par exemple et que tu parles d’un parti politique, les spectateurs ont le temps d’aller sur internet et de tout vérifier. Il faut fact checker ce que tu racontes ».

À cette dimension de vérification des faits, l’humoriste ajoute qu’il arrive que les « les gens confondent l’humour avec la réalité en se disant que tout ce que je dis est la réalité, or ce n’est pas le cas. C’est basé sur une vraie histoire mais c’est aussi exagéré ». C'est dans cette exagération que réside la dérision appréciée de l'humoriste. Chacun, chacune, peut s'identifier à ce quotidien et en rire.

Si vous souhaitez vous aussi vous jouer des clichés anglais et français, réservez vite vos places pour le spectacle de Paul Taylor les 27 et 28 janvier 2022 au O2 Shepherd’s Bush Empire !

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, soutenez-nous





Publicité