Quantcast

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité



Violences faites aux femmes: le Royaume-Uni veut accentuer la pression sur les agresseurs
Photo by Sydney Sims / Unsplash

Violences faites aux femmes: le Royaume-Uni veut accentuer la pression sur les agresseurs

Les victimes de violence domestique en Angleterre et Pays de Galles auront plus de temps pour dénoncer les faits, a annoncé mercredi le ministre britannique de la Justice, désireux de "restaurer la confiance des femmes dans la justice" après des féminicides qui ont choqué le pays.

AFP
Membres Public


Ces victimes pourront dénoncer leurs agressions jusqu'à deux ans après qu'elles se soient produites et non plus six mois.

Prendre des photos ou des vidéos de femmes en train d'allaiter sans leur consentement deviendra en outre une infraction, passible d'une peine allant jusqu'à deux ans d'emprisonnement. Ces changements, applicables en Angleterre et au Pays de Galles, sont inscrits dans deux amendements à une loi sur la police, la justice et les condamnations pénales, qui sera présentée au Parlement.

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez-vous gratuitement, ajoutez votre e-mail pour accéder aux articles membres


S’abonner
Vous avez déjà un compte? Se connecter

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité