Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité



À la rencontre de Christophe Noblet, français londonien engagé

À la rencontre de Christophe Noblet, français londonien engagé

Londonien de coeur depuis près de 25 ans, Christophe Noblet s'engage à Earl's Court pour le quartier international de Kensington & Chelsea.

Liloïe Cazorla
Membres Public

Vous vivez à Londres depuis près de 25 ans. Quelles étaient les raisons de votre arrivée et pourquoi avoir décidé de vous installer ?

D'origine parisienne, j'ai commencé ma carrière dans la capitale française avant de m'envoler pour le Japon, où j'ai eu la chance de vivre trois ans. Puis une opportunité professionnelle s'est présentée à Londres, qui est rapidement devenu mon nouveau chez-moi. C'est une ville qui convient à mes aspirations, et j'affectionne particulièrement son énergie cosmopolite, sa diversité, son architecture et ses espaces verts, la vie sociale et culturelle, sans oublier les innovations et créations qui s'y développent en permanence.

Est-ce votre amour pour cette ville qui vous amène à vous présenter aux élections de votre quartier, Kensington et Chelsea, qui se tiendront le 5 mai ?

J'aime l'idée de pouvoir avoir un impact sur mon environnement, de m'engager à mon échelle pour améliorer le quotidien des résidents et de ce qui nous entoure. J'aspire à mettre les compétences acquises au cours de mon parcours professionnel au service de mon quartier et de notre communauté. J'habite à Earl's Court depuis plus de dix-sept ans et c'est un véritable plaisir que d'aller à la rencontre de ses habitants pour discuter ensemble des aspects que les résidents souhaitent voir évoluer. Ce qui est passionnant, c'est de pouvoir agir sur des sujets très variés : l'urbanisme et le développement immobilier, l'environnement offert aux commerces et entreprises locales, la qualité de l'air et la pollution sonore, la qualité des logements sociaux, les écoles publiques,...

C'est un quartier animé d'une forte communauté européenne. Historiquement, Earl's Court a toujours été une partie de Londres très active et ouverte, notamment grâce à un immense Exhibition Center qui a permis à des personnes du monde entier de se rencontrer et de converger en ces lieux. Cette variété et cette mixité culturelles et sociales me sont chères et je veux les défendre. C'est pourquoi je me suis engagé aux côtés des Liberal Democrats, qui représentent de plus le seul parti pro-européen sans équivoque dans la vie politique britannique.  Sur Kensington & Chelsea notamment, les Liberal Democrats présentent des candidats dont les profils reflètent la composition de la population locale avec -par exemple- Jean-François Burford (franco-britannique) sur Redcliffe Ward, Tim Verboven (anglo-belge) sur Earl’s Court également ou encore Blaise Baquiche (anglo-portuguais) sur Queen’s Gate.

Parlez-nous des points forts de votre engagement...

Trois axes principaux, que vous pouvez retrouver en ligne si vous souhaitez plus d'informations spécifiques, nous animent. Ce que nous souhaitons avant tout, c'est œuvrer pour un "safer, greener and fairer borough".

De nombreuses stations de police ont fermé au cours des vingt dernières années, et nous souhaitons initier un dialogue afin que de nouvelles structures et ressources soient mises en place afin d’apporter le soutien nécessaire aux résidents.

D'autre part, nous voulons développer et mettre en place, en consultation avec les résidents, un plan d’action pour améliorer la qualité de l’air et la pollution sonore. Il s’agit d’un sujet complexe mais captivant, pour lequel de nombreuses solutions sont possibles, comme l'isolation thermique des bâtiments ou encore le réexamen des modes de transports et de circulation sur le borough.

Enfin, nous souhaitons représenter tous les citoyens, être à leur écoute et offrir à chacun des perspectives sociales et des conditions de vie décentes.  Il est capital que la qualité de l'habitat, les logements sociaux et le développement urbain soient placés au cœur de cet investissement moral et financier. Cela nous permettra de répondre avec efficacité aux besoins de la population locale d’aujourd’hui et de demain.

Quel message souhaiteriez-vous adresser à nos lecteurs ?

Nous avons tous été déstabilisés par le Brexit qui a été une expérience difficile à bien des égards. Aujourd’hui, beaucoup de citoyens européens ne savent pas qu’il leur est toujours possible de voter -même sans citoyenneté britannique- pour élire leurs représentants auprès des Councils de leur Borough le 5 mai et avoir ainsi leurs voix entendues et représentées. En tant que londoniens, nous avons un pouvoir d'action important à travers ces élections car c’est au niveau des autorités locales que les décisions impactant le quotidien des londoniens se prennent : gestion de la politique sociale, de l’urbanisme, des routes et parking, gestion des déchets et de leur recyclage, des autorisations commerciales et d’aides aux entreprises locales, écoles publiques, bibliothèques, ... beaucoup d'aspects essentiels de notre vie quotidienne sont gérés par les élus des Boroughs.

J'invite donc chacun et chacune du million de continentaux européens vivant à Londres à s'enregistrer et à voter !

Pour s'enregistrer, c'est simple et rapide, il suffit de se rendre sur https://www.gov.uk/register-to-vote et ce avant le 14 avril. Il est également important de savoir que les électeurs inscrits ont la possibilité d’opter pour -et de mettre en place- un vote par la Poste (Postal Vote) avant le 14 avril, sans besoin de justification, ce qui permet de voter dans les deux semaines précédant le jour du scrutin, qui se déroulera le 5 mai pour les élections locales.

Engagez-vous et n'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, je serai ravi d'y répondre. À bientôt aux urnes !

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité