Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité



Face à l'inflation qui flambe, Londres taxe les géants pétroliers

Londres s'est résolu jeudi à instaurer une taxe sur les bénéfices des géants pétroliers pour financer des milliards de livres d'aides face à la flambée du coût de la vie, après avoir refusé de le faire pendant des semaines.

AFP
Membres Public



Ces annonces surviennent au lendemain d'un rapport accablant sur de multiples fêtes arrosées à Downing Street en plein confinement qui fragilise à nouveau le Premier ministre Boris Johnson, décidé à tourner la page.

Le ministre des Finances Rishi Sunak a dévoilé jeudi au Parlement un paquet d'aides de 15 milliards de livres pour les ménages les plus défavorisés, face à une inflation au plus haut en 40 ans, à 9% sur un an en avril.


Un Britannique sur cinq dit ne plus parvenir à boucler ses fins de mois, d'après un sondage de Yougov publié jeudi. La flambée des prix de l'alimentation et de l'énergie, aggravée depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, devrait encore empirer en octobre quand le plafond des tarifs énergétiques sera fortement relevé au Royaume-Uni.


Rishi Sunak a affirmé à Westminster que grâce à ces mesures, les Britanniques les plus modestes "sentiront le poids (de l'inflation) s'apaiser". D'après un communiqué du Trésor britannique, "près d'un ménage sur 8 parmi les plus vulnérables au Royaume-Uni recevra au moins 1.200 livres cette année, y compris un paiement unique de 650 livres face au coût de la vie, une hausse du revenu minimal (Universal Credit) de 400 livres et un doublement de la réduction sur les factures énergétiques".

Cet article est réservé aux abonnements prémium

Abonnez-vous, £5 par mois ou £50 par an pour accéder aux articles Prémium et bénéficier d'avantages exclusif !


Plus d'infos
Vous avez déjà un compte? Se connecter

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité