Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité



P&O Ferries suscite la colère en licenciant 800 marins pour assurer sa "survie"

P&O Ferries suscite la colère en licenciant 800 marins pour assurer sa "survie"

La compagnie maritime P&O Ferries, qui assure notamment des liaisons entre la Calais et Douvres, a annoncé jeudi le licenciement de 800 marins, estimant que la "survie" de l'entreprise est en jeu et déclenchant la colère au Royaume-Uni.

AFP
Membres Public


"P&O Ferries n'est pas une entreprise viable. Nous avons fait une perte de 100 millions de livres sur un an (près de 120 millions d'euros), couverte par notre maison mère DP World", un opérateur portuaire basé à Dubaï, a justifié l'entreprise dans un communiqué transmis à l'AFP. "Notre survie dépend de changements rapides et significatifs", a insisté dans son communiqué l'entreprise, qui a fortement souffert de la pandémie et de l'annihilation du tourisme et des voyages internationaux.


La décision de licencier 800 marins, sur 3.000 salariés au total, est "très difficile mais nécessaire" et a été prise "après avoir sérieusement examiné toutes les options", ajoute P&O, dont les origines remontent à 180 an. Avec son siège situé à Douvres, en Angleterre, elle opère des liaisons entre la France, la Grande-Bretagne, l'Irlande et les Pays-Bas et revendique 10 millions de passagers par an.

Escortes et menottes

A Calais, la direction locale de P&O Ferries avait annoncé plus tôt lors d'un comité social et économique (CSE) extraordinaire "le licenciement de 800 marins britanniques" qui doivent être "remplacés par des marins colombiens et des intérimaires, pour réduire de 50% la masse salariale", selon une source syndicale à l'AFP.

Cet article est réservé aux abonnements prémium

Abonnez-vous, £5 par mois ou £50 par an pour accéder aux articles Prémium et bénéficier d'avantages exclusif !


Plus d'infos
Vous avez déjà un compte? Se connecter

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité