Visas pour le Royaume-Uni

Visas pour le Royaume-Uni

Avec le Brexit, c'est la fin de la libre circulation des citoyens européens au Royaume-Uni. Le visa devient obligatoire dans certaines situations.

Marie-Charlotte Perrin
Marie-Charlotte Perrin

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, soutenez-nous





Publicité



Le 31 décembre 2020 le Royaume-Uni quitte officiellement l’Union européenne. Après quatre années de négociations, le Brexit devient réalité. La libre circulation des individus n’est plus appliquée et les modalités d’installation sur le territoire britannique sont modifiées par la nouvelle politique d’immigration. Voici les points essentiels à retenir pour obtenir un visa.

L’obtention nécessaire d’un visa

Le système des visas, dont les citoyens européens étaient exemptés jusqu’à présent, s’applique désormais à tout individu désirant s’installer au Royaume-Uni. La demande doit se faire en ligne au moins 3 mois avant la date de départ. Puis, un rendez-vous avec le centre de demande de visa est organisé pour une vérification d’identité. Le visa est disponible sous 3 semaines. Il existe plusieurs types visas dont les conditions d’éligibilité et les tarifs varient.

Le visa dit standard visitor devient obligatoire si le voyage, l’installation au Royaume-Uni est supérieure à 6 mois. Pour deux années, le coût du visa est de 390 livres, pour cinq années il est de 655 livres et pour dix années il est 822 livres. Si le citoyen européen a moins de 18 ans lors de la demande de visa ce dernier est valide jusqu’à 6 mois après son 18ème anniversaire. Une fois ces six mois passés, il faut renouveler la demande.

Étudier et travailler au Royaume-Uni

Il existe trois visas différents pour un citoyen français désirant étudier au Royaume-Uni. Les conditions sont les mêmes pour ces visas. Il faut être accepté dans un établissement dans le pays, avoir les capacités financières de financer le séjour et maîtriser la langue. La demande doit être faite 6 mois avant le départ.

Le short-term study visa est nécessaire pour une durée d’études de 6 à 11 mois. Le coût est de 186 livres auquel s’ajoutent des frais de santé de 470 livres. Le student visa permet quant à lui d’étudier et de vivre au Royaume-Uni pendant 2 à 5 années. Le coût de 348 livres auquel s’ajoute également des frais de santé.  Enfin, pour un enfant entre 4 et 17 ans, il faut faire une demande de child student visa. Le coût est également de 348 livres.

Le visa pour travailler au Royaume-Uni dépend du métier que vous exercez et de la durée de votre séjour. Le skilled worker visa s’applique pour des professions définies comme étant éligibles à sa demande. Le coût est de 610 livres pour 3 ans et de 1 220 livres pour plus de 3 ans.

Le temporary worker visa est envisageable si vous souhaitez travailler au Royaume-Uni pendant 1 an. Son coût est de 244 livres. Si vous souhaitez développer une entreprise, vous pouvez prétendre à l’obtention du start-up visa.

Un voyage sans visa

Le visa n’est pas nécessaire dans certains cas. Les séjours de courte durée, c’est-à-dire de moins de 6 mois, ne nécessiteront pas de demande de visa.

Pour les expatriés français installés depuis 5 ans au Royaume-Uni, une demande de statut de résident dit le « settled status » peut être effectuée en ligne jusqu’au 30 juin 2021. Pour les ressortissants français installés au Royaume-Uni depuis moins de 5 ans, le statut à acquérir pour rester dans le pays est le « pre-settled status ».

Si vous souhaitez connaître le visa dont vous aurez besoin pour vous rendre au Royaume-Uni, vous pouvez dès à présent remplir le questionnaire du site du gouvernement britannique.


Publicité - Pour consulter le média sans publicité, soutenez-nous





Publicité