Quantcast

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, soutenez-nous





Publicité



Younes Guernane : développe les cours d'anglais gratuits pour les français de Londres
L’école propose de nombreuses qualifications et diplômes ©Younes Guernane

Younes Guernane : développe les cours d'anglais gratuits pour les français de Londres

Arrivé à Londres il y a 9 ans, Younes Guernane a créé l’école Tropics Global College pour venir en aide aux étudiants et pour proposer une solution alternative.

Maxime Le Nail

L’idée de départ de Younès Guernane était de vivre une expérience professionnelle et personnelle de 6 mois à Londres. Il fut toutefois rapidement confronté à la barrière de la langue, rendant certaines démarches administratives difficiles.
De fil en aiguille, le projet de Tropics Global College naît alors : « Je suis arrivé à Londres il y a 9 ans et j’ai cherché des cours d’Anglais pour pouvoir progresser et travailler. Lors de mes recherches, j’ai vu des prix extrêmement élevés et malheureusement, je n’avais pas les moyens, j'ai donc cherché des cours gratuits. Les listes d’attente pour ces écoles étaient longues. J’ai rencontré un ami qui était professeur et je lui ai proposé l’idée de créer une école d’Anglais accessible à tous. Il semblait au départ dubitatif, mais nous avons rediscuté de la clientèle à cibler et rapidement été d’accord pour viser les expatriés. Pour ma part, je m’occupais de la communication, du recrutement et de l’administration. »

Younes fondateur de Tropics Global College ©Younes Guernane 

Une école d’Anglais gratuite ... « Les gens n’y croyait pas !»

L’idée était bonne, mais le commencement était compliqué : « Au départ, nous proposions à la fois des prix très abordables, mais aussi une qualité dans les cours d’anglais. Ceci a permis d’attirer l’attention de beaucoup de personnes dans notre nouvelle école. Les gens n’y croyaient pas !
Nous avions loué une salle dans un cybercafé, puis commencé à avoir beaucoup de clients. Après quelques mois, nous avons donc décidé de déménager dans un local beaucoup plus grand et attractif à Greenwich. À partir de là, nous avons recruté du personnel pour nous aider à développer le projet. Nous avons ensuite diversifié nos services en proposant différentes formations. Nous souhaitions aussi comprendre pourquoi certaines écoles étaient gratuites et d’autres non. Après quelques recherches, nous avons compris que le gouvernement finançait les cours d’anglais, de Mathématiques et d’autres formations. Mais pour cela, il fallait avoir certains diplômes et des partenariats importants. Nous avons donc décidé de faire quelques études pour obtenir ces certifications. Au bout de quatre années, nous avons eu la possibilité de décrocher des contrats avec le gouvernement. Une fois les contrats signés, l’ascension fut rapide ! En 5 ans, nous avons eu plus de 10 000 étudiants qui ont étudié dans notre école. » Pour Younes, l’objectif n’était pas uniquement de donner des cours aux expatriés ou à des Britanniques, mais aussi, de leur venir en aide sur les questions administratives comme l’aide au logement, obtenir le National Insurance Number, la demande de Pre-Settlement Status ou bien les questions de Student Oyster Card. « Je voulais faciliter un maximum aux étudiants leur venue à Londres, c’est un rôle qui me tient à cœur. »

Le Brexit et la pandémie

Si l’école comptait 100% de taux de remplissage avant cette période, c’est ensuite que la situation s'est compliquée : « Nous avons perdu beaucoup d’étudiants parce que les frontières se sont fermées et que nos étudiants sont repartis dans leur pays d’origine pour des raisons de sécurité. Depuis août 2021, nous avons changé de cible, car à cause du Brexit, beaucoup de personnes ne sont plus éligibles pour étudier au Royaume-Uni. Nous ciblons maintenant les étudiants Anglais. Avant le Brexit, 80% des étudiants étaient Européens, dont 40 à 50% Français. Nous avions des Espagnols, Italiens ou portugais. Les 20 % restants étaient les Britanniques. Pour que les cours restent gratuits, il faudra qu’administrativement, les étudiants remplissent certaines conditions, comme avoir le pre-settled status ».
L’école va donc se tourner vers une communauté différente, mais va aussi proposer de nouveaux services, comme des visites de la capitale britannique, de différents quartiers et musées. Après l'alternance imposée par la Covid-19 entre les cours en ligne et les fermetures pour crise sanitaire, Younes compte bien relancer l’établissement en présentiel.

La capitale britannique a permis au néo-londonien de créer son entreprise et d’améliorer son cadre de vie. Le dynamisme de la mentalité britannique correspond aussi bien à son caractère qu’à l’esprit de son entreprise : « si vous êtes motivés pour apprendre l’anglais et que vous voulez travailler, croyez en vous et rejoignez Tropics Gobal College, vous y arriverez, ils vous faudra simplement de la motivation »

N’hésitez pas à contacter Younes Guernane si vous souhaitez connaitre les conditions d'éligibilité au cours gratuits. Il est joignable au +447446032192 ou bien par mail : info@tropicsglobalcollege.co.uk

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, soutenez-nous





Publicité