Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité



Comment soigner une blessure sportive ? Traitement initial et kinésithérapie sportive
(conseils kiné inclus!)
Photo by Braden Collum / Unsplash

Comment soigner une blessure sportive ? Traitement initial et kinésithérapie sportive (conseils kiné inclus!)

Que vous soyez un athlète ou un coureur du dimanche, lorsque vous vous blessez, vous voulez être pris en charge par un kiné spécialisé dans le sport pour vous aider à retourner à votre activité favorite le plus rapidement possible.

Excellence Physiotherapy
Membres Public

Un kinésithérapeute du sport est un spécialiste de la rééducation et du traitement des blessures telles que les entorses et les fractures, et aide les sportifs à se remettre d'une intervention chirurgicale. Un bon kiné du sport évaluera votre blessure, diagnostiquera la cause et vous préparera un programme de rééducation pour vous remettre dans le jeu le plus sûrement et rapidement possible.

Les blessures sportives

Les blessures sportives peuvent aller des blessures aiguës telles que les entorses et les fractures aux blessures de surmenage chronique telles que les tendinites et les lésions des fibres musculaires (déchirure musculaire). La plupart des blessures sont causées par un impact soudain, comme un tacle au football, ou par une usure chronique, comme courir sur la même piste jour après jour.

Les blessures sportives les plus courantes sont les entorses, les tendinites, les déchirures musculaires et les fractures.

Description des blessures les plus courantes

Une fracture est une rupture de l'os. Elles sont plus graves et peuvent nécessiter une opération. Le traitement initial d’une fracture consiste à immobiliser le membre blessé, glacer pendant 20 mins et aller à l'hôpital. Une radiographie de la fracture est nécessaire afin de connaître exactement la situation de l’os, de pouvoir décider quelle contention appliquer et si une opération chirurgicale est nécessaire.

Déchirure musculaire : pathologie où une ou plusieurs fibres musculaires sont déchirées, provoquant douleur et faiblesse musculaire lors de la contraction. Une ecchymose apparaître souvent à l'endroit de la déchirure. Les symptômes les plus courants sont une douleur soudaine et aiguë, suivie d'une faiblesse.

Tendinite : pathologie ou le tendon devient irrité et inflammé, provoquant douleurs et des raideurs sur le lieu de la tendinite. Elle est souvent due à une utilisation répétitive, une surutilisation ou une micro-déchirure du tendon. Les principaux symptômes de la tendinite sont l’œdème, la douleur et la raideur.

Entorse : généralement causée par un impact soudain et l’étirement excessif d’un ligament. Le ligament est alors étiré, détendu et ne peut plus remplir son rôle de maintenir l’articulation stable. Les symptômes d'une entorse sont le gonflement de l’articulation affectée, la sensibilité lors du mouvement et la douleur.

Quel est le traitement à appliquer juste après une blessure sportive ?

Pour les 3 pathologies sportives ci-dessus, le traitement que vous pouvez et devez appliquer dès que possible sera l'approche R.G.C.E (repos, glace, compression, élévation) :

Repos : Arrêter les mouvements qui augmentent ou déclenchent la douleur (même minime) ou l’augmentation de l’œdème.

Glace : Glacez immédiatement. Vous pouvez utiliser un cold pack, des petits pois surgelés en mettant toujours un tissu ou une serviette entre votre peau et la glace. Vous pouvez aussi tremper le membre blessé dans un bain de glace et d'eau pendant 15 à 20 minutes. (très efficace). Répétez toutes les deux à trois heures pendant les premiers jours après la blessure.

Compression : Afin de réduire l’œdème, comprimez la zone avec un bandage élastique jusqu'à ce que le gonflement s'arrête. Attention de ne pas trop serrer afin d’éviter tout arrêt du flux sanguin. Vous pouvez utiliser des chaussettes ou bas de compression les 3 premiers jours pour éviter les risque de phlébites.

Élévation : Élevez le membre blessé au-dessus du niveau de votre cœur, principalement la nuit, cela permet à la gravité de diminuer le gonflement et de drainer le liquide lymphatique vers les ganglions et éliminer les toxines.

L’astuce du kiné : Afin de réduire l'inflammation rapidement et efficacement, je propose toujours à mes patients ayant eu un traumatisme de faire un cataplasme au gel d’Arnica ou avec du gel Voltaren pendant les 3 premières nuits. Pour ce faire, prenez une bonne quantité de gel d'arnica, frottez-le légèrement sur votre blessure en laissant une couche épaisse sur votre peau. Enveloppez-le gel avec un film alimentaire et gardé le jusqu’au lendemain matin. Ce cataplasme « fait maison » est très efficace pour diminuer la douleur et le gonflement directement après une blessure.

Rééducation après une blessure sportive avec un kinésithérapeute du sport

Après 2 à 3 jours de cure R.G.C.E, il est temps de commencer au plus vite votre rééducation sportive

Bilan de votre blessure

Le « sports physiotherapist » commencera toujours par une évaluation du membre blessé, mesurant le gonflement et la douleur. Il testera ensuite la mobilité et la force musculaire (si cela est possible sans déclencher la douleur). Il testera aussi la stabilité de l'articulation et vérifiera tous les examens que vous auriez pu faire dans le passé (Rayons X, IRM...)

Une fois que votre kiné du sport aura une vision précise de votre « sports injury », il pourra décider de la meilleure façon de vous soigner et préparera un plan de traitement ajusté à vos besoins et goals.

L’astuce du kiné : À aucun moment vous ne devez faire des exercices qui déclenchent la douleur à plus de 3/10, il est important de ne pas déclencher de douleur afin que le corps et les muscles autour du traumatisme puissent commencer à se détendre et à libérer la mobilité de votre articulation.

L'objectif principal de la rééducation est d'obtenir une récupération complète et fonctionnelle. Il est important de commencer doucement, avec de petits objectifs et d'augmenter progressivement l'intensité et la durée des exercices.

Quelles sont les étapes d'une bonne rééducation avec un kiné du sport ?

Étape 1 : Soulager la douleur : Massage, cryothérapie, anti-inflammatoire si nécessaire.

Étape 2 : Restaurer la fonction du membre blessé. En travaillant sur la mobilité, le kiné du sport commencera par une mobilisation passive de l’articulation. Ensuite il travaillera sur la mobilité active de l'articulation.

Étape 3 : Restaurer la force et la stabilité. Une fois vos douleurs réduites et que les amplitudes sont restaurées, au moins partiellement, le kiné commencera à augmenter l’intensité des contractions afin d’augmenter la force de vos muscles à l'aide d'un large panel d'exercices de renforcement. Il augmentera de plus en plus l'intensité des exercices au fil du temps et vous donnera un programme à faire à la maison, jusqu’à ce que votre amplitude et force soient redevenues normales.

Étape 4 : L'étape la plus importante d'une rééducation après une blessure sportive est de travailler sur votre proprioception, pour éviter que votre traumatisme se répète.

Pourquoi est-il nécessaire de terminer ma rééducation en travaillant la proprioception ?

La proprioception est la capacité de nos muscles à détecter la position des parties de notre corps entre elles et dans l’espace. Lorsque nous bougeons, nos récepteurs articulaires envoient constamment des informations sur la longueur de nos muscles et la position de nos articulations à notre cerveau. Ces influx aident notre cerveau à garder nos articulations dans la bonne position pendant le mouvement. Sans proprioception, nos articulations seraient à risque et pourrait se déboîter au moindre « faux mouvement » , ce qui entraînerait une nouvelle blessure.

Il est très important de retrouver une proprioception normale à la fin du processus de rééducation avec votre kinésithérapeute du sport. Pendant la rééducation de la proprioception, vous travaillerez votre équilibre et ferez des exercices de déstabilisation en travaillant sur une position instable, yeux ouverts, yeux fermés, sur deux ou une jambe, sur le sol ou sur une mousse ou un plateau d’équilibre. En augmentant la difficulté de ces exercices, vos muscles et articulations deviendront de plus en plus rapides et efficaces pour protéger vos articulations et vous protéger d’un éventuel trauma.

L’astuce du kiné: Cette étape est souvent négligée par les patients qui ne ressentent plus de douleur, ont une bonne force, se sentent à nouveau forts et veulent arrêter la physio dès que possible. Malheureusement, ne pas faire cette partie de la rééducation est souvent la cause d'une rechute.

Soyez fort jusqu'au bout et faites correctement votre proprioception, cela vous évitera de vous blesser à nouveau !

Vous savez maintenant quoi faire en cas de blessure sportive ! Ainsi, si une blessure sportive survient, vous pouvez rouvrir cet article sur votre magazine français en ligne préféré et vous saurez exactement quoi faire et comment agir en première instance pour donner à votre blessure les meilleures chances de guérison.

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, inscrivez-vous





Publicité