Dormir trop peu est associé à un risque accru de démence

Dormir trop peu est associé à un risque accru de démence

Dormir six heures ou moins par nuit entre 50 et 70 ans est associé à un risque accru de démence, selon une nouvelle étude réalisée sur près de 8.000 adultes britanniques suivis durant plus de 25 ans.

AFP
AFP

Publicité - Pour consulter le média sans publicité, soutenez-nous





Publicité




Publicité - Pour consulter le média sans publicité, soutenez-nous





Publicité